delanuit

18 mars 2008

_DE LA NUIT

Un souvenir lointain, dans la petite enfance. Des ombres monstrueuses accouchées sur le papier peint. À chacun des passages d'automobiles, un monde terrible qui se réveille sur les murs, le sol, le plafond. La chambre se change en sanctuaire, l'espace se confine, on peine à respirer. Nous avons tous été jeunes, nous avons tous eu peur.

Un peu plus tard, la nuit se transforme en défit. Braver l'appréhension, se dire qu'après tout en plein jour ce serait bien moins terrifiant.

Aujourd'hui, la nuit comme terrain d'expérimentations. Un lieu frontière, la préparation d'une suite , les impressions s'y font plus fortes. Un silence apparent. Car sous des airs dociles, la période nocturne offre une impressionnante richesse, un fourmillement de sensibilité.

Posté par jazzysound à 22:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]